COJAAL mis en demeure en Algérie

COJAAL, le consortium japonais en charge de la réalisation de l’autoroute est-ouest en Algérie, vient d’être mis en demeure par l’Agence Nationale des Autoroutes pour retards et défauts dans la réalisation des travaux.
Cette décision intervient après plusieurs prorogations accordées au consortium dont le contrat aurait dû être achevé en l’espace de 40 mois. L’ordre de service relatif à la section Est de l’autoroute ayant été notifié en septembre 2006.
La mise en demeure implique « une reprise énergique des travaux, précédée d’un rapport écrit et d’un planning de déploiement des effectifs et des moyens nécessaires au parachèvement du projet ». Faute de quoi le contrat sera résilié aux torts exclusifs de l’entreprise. Le retard pris par COJAAL serait dû à un manque de moyens mis en oeuvre par le consortium et ce, dès le début du chantier.
En novembre dernier, les autorités algériennes avaient déjà annoncé qu’elles infligeraient des pénalités de retard aux entreprises concernées.

Tronçon autoroutier au niveau d’El Tarf: le consortium japonais COJAAL mis en demeure par l’Agence nationale des autoroutes.

Cet article, publié dans Litige, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s