Bilfinger se retire de Desertec

Bilfinger vient d’annoncer son retrait, dès la fin de 2014, du projet Desertec qui réunit 17 industriels au sein de la Desertec Industrial Initiative. Le départ du groupe allemand fait suite à celui de Siemens, de Bosch, d’Eon et de HSH Nordbank.
Bilfinger a expliqué sa décision par le fait que ce qui était initialement une initiative visant à concrétiser certains projets s’était au fil du temps muée en un groupement d’intérêts semblable à une association professionnelle. Et que cela n’était pas souhaitable.
Il semble de plus en plus vraisemblable que d’autres membres de Desertec suivent ce mouvement, l’euphorie ayant cédé la place au scepticisme. Les experts étant désormais peu nombreux à penser que l’Europe importera de l’énergie solaire en masse des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Wüstenstromprojekt: Bilfinger steigt bei Desertec aus – Industrie – Unternehmen – Handelsblatt.

Cet article, publié dans Stratégie d'entreprise, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s