La Chine et le Japon en concurrence dans le ferroviaire indien

Le forum du dialogue stratégique entre l’Inde et la Chine qui s’est déroulé cette semaine, a mis l’accent sur la coopération entre les deux pays dans le secteur ferroviaire. Pour autant, l’Inde a opposé un refus catégorique quant à la construction d’une LGV comme l’espérait la China Railway Corporation. La Chine avait insisté pour que le groupe de travail en charge des infrastructures dispose d’une branche dédiée aux LGV.
L’Inde recherche toutefois l’assistance de son partenaire pour ce qui concerne la rénovation des voies. L’objectif consistant à permettre aux trains de circuler à une vitesse pouvant atteindre 180 mph, une solution plus économique que les LGV. Le Japon s’est vu attribuer un contrat portant sur la réalisation d’une étude de faisabilité relative au tronçon Mumbai-Vadodara. Et l’Inde en attend les préconisations pour poursuivre ou non l’initiative. Les Indiens ont toutefois proposé à l’expertise chinoise plusieurs lignes pilotes (Dehli-Agra, Dehli-Kanpur et Dehli Chandigarh) qui pourraient être portées de 130 mph à 160 mph.

India says no to Chinese high-speed rail | Business Line.

Cet article, publié dans Influence, Marché, Soutien Export, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s