Chili : le gouvernement reprend deux concessions de Comsa

Comsa, après deux années d’arbitrage, a finalement dû laisser au gouvernement chilien ses deux concessions autoroutières, la G-60 et la G-66, remportées en 2008. Les autorités locales s’étaient en effet plaintes de « manquements graves » à la suite d’importants retards de la construction. Au 14 mars 2012, le chantier n’avait progressé que de 30 %. Le Tribunal d’arbitrage a autorisé le lancement d’un nouvel appel d’offres.
Le projet, d’un montant de 43 M $, incluait la rénovation et la maintenance de la Ruta 60. L’abandon du chantier a mené à la faillite de la filiale locale de Comsa au premier trimestre 2013, à la suite d’impayés auprès des fournisseurs.
La concession de la G-66 a pour sa part achoppé sur des surcoûts induits par les exigences environnementales du projet. Un accord à l’amiable entre les deux parties a permis de mettre fin au contrat, mal conçu au départ de l’avis même des autorités. L’entreprise, qui ne sera pas indemnisée, récupèrera tout de même sa mise initiale de 35 M $.

Chile se queda dos autopistas de Comsa tras su quiebra en el país | Empresas | Cinco Días.

Cet article, publié dans Contrat, Litige, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s