Algérie : vers une résiliation du contrat de ZCIGC ?

Les autorités algériennes pourraient résilier le contrat qui les lie à l’entreprise chinoise Zhejiang Construction Investment Group Corporation (ZCIGC) si les travaux relatifs au stade de Douéra ne redémarrent pas. C’est ce qu’a déclaré le Ministre des sports, M. Tahmi, après avoir pris acte de l’interruption du chantier depuis 3 ans.
Le groupe chinois devait réaliser l’infrastructure en l’espace de 29 mois pour un montant de 12 MM dinars. Or, à la suite de difficultés imprévues, l’entreprise a réclamé une rallonge budgétaire. La requête, dont le montant aurait été exorbitant, s’est soldée par un refus des autorités. Et le chantier n’a progressé que de 10 %.
A ce jour, le stade de Douéra demeure le seul projet d’infrastructure sportive encore problématique. Le Ministre a toutefois fait savoir que la création prochaine de l’Agence nationale chargée du suivi des grands projets devrait à l’avenir permettre d’éviter ce type de situation.

Stade de Douéra, M. Tahmi : « Si les travaux ne reprennent pas, le contrat sera résilié ».

Cet article, publié dans Litige, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s