Des malfaçons chinoises sur le pont de Bay Bridge ?

Caltrans (California Department of Transportation) est soupçonné d’avoir dissimulé des malfaçons (des soudures défectueuses) sur le chantier du Bay Bridge, le pont qui relie San Francisco à Oakland. Les travaux ont été réalisés par la firme chinoise Shanghai Zhenhua Heavy Industry. Le pont (la travée est) d’un montant de 6,4 MM $ a été ouvert au trafic en septembre dernier. Les travaux ont subi un retard de plus de 6 ans et ont nécessité 5 MM $ de plus que le budget initialement prévu.
Un rapport parlementaire concernant ce projet vient d’être rendu public. Car les experts mandatés pour examiner la conformité technique des travaux ont été engagés à effectuer leurs observations sans qu’aucune trace écrite ne soit conservée. Parmi ceux-ci, James Merrill, du groupe MACTEC, auquel il a été reproché d’être « trop rigoureux », a exprimé ses doutes quant aux capacités du groupe chinois ZPMC, qui, selon lui, ne disposait pas de l’expérience suffisante pour assurer sa mission.
Les malfaçons relatives aux soudures n’auraient pas d’incidence sur la sécurité. Elles nécessiteront toutefois une maintenance intensive sur toute la durée de vie de l’ouvrage, soit 150 ans.

Caltrans accused of trying to hide Bay Bridge problems – SFGate.

Publicités
Cet article, publié dans Litige, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s