Abertis tente à nouveau de négocier en Bolivie

Le Directeur Général d’Abertis, Francisco Reynes, s’est déclaré prêt à geler la procédure d’arbitrage qui se déroule actuellement auprès de la CNUDCI, si la Bolivie acceptait de dédommager son groupement (qui comprend également AENA) à hauteur de 65,7 M €. La démarche engagée fait suite à l’expropriation, en février 2013, des aéroports de Santa Cruz, La Paz et Cochamba.
Francisco Reynes compte sur le temps qui s’est écoulé depuis septembre dernier pour un apaisement des relations entre les deux parties. Evo Morales avait, à cette période, de nouveau rejeté toute idée d’indemnisation.

Abertis se abre a negociar por las expropiaciones en Bolivia | Empresas | Cinco Días.

Cet article, publié dans Juridique, Litige, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s