Astaldi : une indemnisation qui suscite des remous

Les autorités fiscales du Salvador viennent de diligenter une enquête visant à déterminer si des irrégularités ont entaché le projet de barrage hydroélectrique El Chaparral. Le contrat avait été attribué en 2008 à Astaldi, pour un montant de 219 M $, puis annulé après qu’une tempête ait provoqué des glissements de terrain (en 2010). L’entreprise avait alors réclamé une rallonge de budget pour effectuer les modifications nécessaires. L’Etat, rétif à cette idée, avait préféré régler le problème en mettant un terme à son engagement et en versant à l’entreprise 108 M $. L’avancement du projet était alors de 33%. Ce qui suscite aujourd’hui les interrogations, le montant étant très important au regard du pourcentage des travaux effectués. Sur les 108 M $ versés, 85 M $ correspondent aux opérations de conception et de travaux, et 23 M $ le sont au titre de l’indemnisation. Le choix de traiter directement avec Astaldi et à l’amiable a été effectué pour éviter une procédure d’arbitrage international, procédure qui aurait immanquablement donné lieu à un gel des travaux et à un engagement financier jugé plus important, selon les dires des autorités.

La Prensa Grafica – FGR investigará construcción de represa El Chaparral.

Publicités
Cet article, publié dans Contrat, Litige, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s