Des entreprises chinoises et espagnoles remportent un contrat en Bolivie

Evo Morales, le Président bolivien, vient de donner son feu vert au projet de liaison ferroviaire entre Bulo Bulo et Montero, un tracé de 148 km, d’un montant de 250 M $. Le projet est destiné à l’acheminement d’amoniaque. L’entreprise espagnole Puentes y Calzadas, dirigée par José Manuel Montero, au sein du consortium Yapilo, fait partie des entreprises choisies pour mener à bien le projet, divisé en trois lots. Les groupes chinois CAMC Engineering et China Railway se partageront les deux lots relatifs à la voie de chemin de fer, tandis que Yapilo assurera la construction des ponts (47 M $) et la supervision des travaux (10 M $). Le premier tronçon : Montero – Santa Rosa – Rio Yapacani (104,8 M $) sera construit par CAMC ; le tronçon Rio Yapacani – Bulo Bulo, par China Railway,  pour un montant de 83,6 M $.
Il s’agit d’un marché à forfait pour lequel les entreprises chinoises ne disposent pour l’instant d’aucune garantie bancaire (la situation devrait, sur ce plan, se résoudre sous peu).
Les travaux doivent durer deux ans.

Evo da luz verde a obras de vía férrea entre Bulo Bulo y Montero.

Publicités
Cet article, publié dans Contrat, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s