Espagne : Ana Pastor défend le TGV espagnol à l’international

Ana Pastor, la Ministre espagnole de l’Equipement, vient de réunir en urgence les entreprises appartenant au consortium Alta Velocidad* (« Grande vitesse »), en vue de définir une stratégie face à l’impact, en termes d’image, de l’accident ferroviaire de Santiago. La Ministre, qui craint que l’événement ne remette en question le positionnement espagnol dans le cadre des grands contrats à l’international (Brésil, en particulier), compte également solliciter- à titre exceptionnel- les entreprises étrangères, parties prenantes du consortium soumissionnaire, pour s’associer à cette démarche de revalorisation d’image.
Si Ana Pastor a axé son discours sur le fait que l’accident survenu est uniquement imputable à une erreur humaine, elle vient de contacter les responsables de Siemens, Bombardier et Thalès pour obtenir leur soutien dans sa démarche. La sécurité ayant toujours été l’un des critères déterminants dans le choix de l’AVE espagnol.
La Ministre pourrait par ailleurs se déplacer personnellement dans les pays (Brésil, Turquie, Etats-Unis, Kazakhstan) où concourt Alta Velocidad pour appuyer la candidature du groupement.

*Renfe, Adif, Talgo, Indra, Abengoa, CAF et Elecnor

Noticias de Sociedad – Fomento organiza un plan de urgencia para salvar los contratos del AVE.

Publicités
Cet article, publié dans Soutien Export, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s