Bilfinger en conflit au Qatar (suite)

Selon la Cour d’appel du Tribunal supérieur de Karlsruhe, Bilfinger n’aurait aucune obligation à verser les 65 M $ à l’entreprise turque Tubin, comme il a été requis par le tribunal d’arbitrage international (voir infra). La sanction arbitrale a en effet été prononcée à l’encontre de la joint-venture basée au Qatar et non à l’égard de la société Bilfinger, basée à Mannheim.
La querelle juridique se poursuit, donc, en dépit de la volonté affichée des deux parties en faveur d’une conciliation extra-judiciaire.
Si Tubin semble souffrir financièrement de cette situation (CA 2012 : 50 M $, contre un montant de près de 150 M $ avant ce différend), Bilfinger a, depuis 2009, provisionné 80 M € pour parer à toute éventualité.

Pannen-Bauprojekt in Katar: Bilfinger muss 65 Mio. Dollar nicht zahlen « SOLID – Wirtschaft und Technik am Bau. Österreichs Magazin für Baugewerbe, Bauindustrie und Immobilien..

Publicités
Cet article, publié dans Juridique, Litige, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s